Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Soutenance de Thèse – Duc-Chuan VU, CEA

12 12 2017 @ 14 h 00 min - 17 h 00 min

Duc-Chuan VU, CEA soutiendra publiquement sa thèse de doctorat intitulée :

Contrôle sismique des structures

Mardi 12 décembre 2017 à 14h

Amphithéâtre NEUROSPIN, Centre CEA Saclay-Neurospin Bat 145, 91191 Gif-sur-Yvette​​​​

Plan d’accès

Thèse de doctorat de l’Université Paris-Saclay préparée à l’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées, École doctorale n°579 : Sciences Mécaniques et Energétiques, Matériaux et Géosciences, Spécialité de doctorat : Génie civil.

Résumé

Cette thèse est motivée par diverses questions qui se posent quant à l’utilisation de l’isolation sismique dans l’industrie nucléaire. À la différence de la grande majorité des travaux antérieurs sur l’isolation sismique en générale et l’isolation mixte en particulier, qui portent principalement leur intérêt sur la réponse de la structure isolée (déplacements relatifs, accélérations maximales des étages, etc.), une grande partie de ce travail est consacrée au comportement des équipements, par le biais de l’étude des spectres de plancher. L’objectif principal est de diminuer la déformation des isolateurs sans amplification de la réponse des modes supérieurs, qui peut apparaître sous certaines conditions et qui peut être une source de sollicitation des équipements. Pour ce faire, des alternatives aux appuis parasismiques couramment utilisés sont explorées. Il s’agit des combinaisons d’un appui à faible amortissement avec un élément de Maxwell (isolateur de relaxation) ou avec un amortisseur hydraulique semi-actif (système d’isolation mixte). L’élément de Maxwell se comportant comme un amortisseur à basse fréquence et un ressort de faible rigidité à haute fréquence permet de satisfaire l’objectif souhaité. En ce qui concerne les systèmes d’isolation mixtes, trois techniques de contrôle semi-actif sont proposées. Afin d’améliorer la performance du contrôle, une attention particulière a été donné à la prise en compte de l’excitation sismique et des caractéristiques de l’amortisseur lors de la conception du contrôleur. Les analyses numériques confirment l’efficacité de ces systèmes. En vue de l’utilisation de ces méthodes pour des structures réelles, certains aspects pratiques comme, par exemple, l’observation du système, les effets de la réduction du modèle utilisé par le contrôleur ou du temps de retard sur la performance du contrôle, ainsi que le contrôle d’un ensemble de plusieurs dispositifs semi-actifs redondant, sont, également, abordés.

Composition du Jury :

Oreste BURSI, Professeur à l’Université de Trento, Italie – Rapporteur

Éric JACQUELIN, Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 – Rapporteur

Ziad MOUMNI, Professeur à l’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées- Examinateur

Eric BUSVELLE, Professeur à l’Université de Toulon – Examinateur

Ioannis POLITOPOULOS, Ingénieur de recherche CEA Saclay – Directeur de thèse

Sette DIOP, Chargé de recherche, CNRS-CentraleSupélec-Université Paris Sud – Co-Directeur de thèse

Télécharger le PDF

Détails

Date :
12 12 2017
Heure :
14 h 00 min - 17 h 00 min

Lieu

NeuroSpin
Centre d'études de Saclay
Gif-sur-Yvette​​​​, 91191 France
+ Google Map
Site Web :
http://joliot.cea.fr/drf/joliot/Pages/Entites_de_recherche/NeuroSpin.aspx